OBJECTIFS DE LA FORMATION

Former des ingénieurs pouvant intervenir en maîtrise d’œuvre à toutes les étapes d’une production urbaine tout en intégrant la gestion des données spatiales (big data, smart city) et le respect des injonctions liées au développement durable (plan climat, transition énergétique…).

CONTENU DE LA FORMATION

Compétences

  • Maîtriser les méthodes géomatiques et de représentation spatiale
  • Etre capable de travailler à la conception d’opérations urbaines
  • Etre capable de mobiliser les ressources nécessaires à la réalisation opérationnelle de projets d’aménagement urbain
  • Etre capable de mobiliser les ressources nécessaires à la réalisation opérationnelle de projets d’aménagement urbain

Blocs de compétences

  • Etre capable de traiter l’information spatiale, les bases de données, maîtriser les outils de conception assistée, être capable d’identifier, de modéliser et de résoudre des problèmes même non familiers et non complètement définis grâce à l’utilisation des outils informatiques, d’analyser et de concevoir des systèmes complexes.
  • Collaborer de façon autorisée avec les analystes des contextes politique, juridique, social, économique et environnemental selon le type de planification du projet urbain et ses outils.
    Etre capable d’analyser et de traduire la commande et les objectifs de développement urbain.
    Etre capable de piloter lesmétiers impliqués dans une opération urbaine.
  • Procéder à une analyse technique, organisationnelle et économique de la mise en oeuvre du projet d’aménagement, d’anticiper les besoins en formation et/ou en recrutement d’établir les documents d’exécution, les notes de calculs, les plans qualité, hygiène et sécurité, des relevés de décisions, de solliciter l’expertise interne / externe, de concevoir, analyser et décrire l’organisation des tâches
  • Créer, choisir, suivre et analyser des indicateurs de qualité, de gérer les relations entre les partenaires, de gérer les flux (énergies, eau, biodiversité, transports), de réaliser des études d’impact, de maîtriser les approches
    multiscalaires, de contrôler et suivre les paramètres de l’activité de proposer et mettre en oeuvre des améliorations et/ou des innovations, d’assurer la mise en place et le suivi des processus qualité pertinents, d’organiser, planifier (moyens, délais, budget) de prendre des décisions en fonction de paramètres humains, techniques et économiques associés.

DURÉE DE LA FORMATION

652H

En 1ere année
Rythme d’alternance :
1 mois en entreprise / 1 mois en formation

728H

En 2ème année
Rythme d’alternance :
1 mois en entreprise / 1 mois en formation

420H

En 3ème année
Rythme d’alternance :
4 mois en entreprise / 1 mois en formation

DÉMARRAGE DU CYCLE DE FORMATION

Septembre 2019

FIN DU CYCLE DE FORMATION

Fin année scolaire apprentissage

NIVEAU DU DIPLÔME / CERTIFICATION

Niveau I Bac+5 - Niveau 7 CEC

PRÉREQUIS

  • DUT : Génie biologique option Génie de l’environnement, Génie civil et construction durable, Génie thermique et énergie, Gestion logistique et transport, Informatique, Mesures physiques, réseaux et télécommunications, Science et génie des matériaux.
  • BTS : Bâtiment, Enveloppe du bâtiment : façades, étanchéité, Étude et économie de la construction, Géomètre topographe, Gestion et maîtrise de l’eau, Gestion et protection de la nature, Métiers des services à l’environnement, Systèmes constructifs bois et habitat, Systèmes numériques option A Informatique et réseaux, Travaux publics.
    Licences 2 comprenant des mathématiques, des sciences physiques, des sciences pour l’ingénieur, et/ou des formations techniques au traitement de données spatiales (géomatique).
  • Enfin, la spécialité pourra accueillir, au cas par cas, des élèves issus de classes préparatoires (ATS génie civil, BCPST, MP, PSI, PT, TSI, prépa TSI).

CONDITIONS D’ADMISSIBILITÉ

  • Sélection sur concours écrit et entretien de motivation avec un jury du monde académique et professionnel.

Parcours de formation en contrat d’apprentissage accessible aux personnes en situation de handicap

LES + DE LA FORMATION

  • Formation structurée par blocs de compétences

  • 20% d’Apprentissage par projet

MODALITÉS D’ÉVALUATION / CERTIFICATION

  • L’évaluation des enseignements théoriques et pratiques et des projets est réalisée sous forme de contrôle continu à l’issue de chaque enseignement. Chaque Unité d’Enseignement assure une cohérence pédagogique entre diverses matières et contribue à l’acquisition de compétences identifiées.
  • Un niveau minimum d’anglais est exigé pour la délivrance du diplôme d’ingénieur : celui-ci correspond à un « niveau d’utilisateur indépendant », soit le niveau B2 du référentiel européen (niveau visé : C1).
  • Le tuteur et le maître d’apprentissage vérifient la progression de l’apprenti au cours des 3 années. Le livret de l’apprenti sera l’outil de travail privilégié pour cette évaluation.
    Prise en compte du travail réalisé par l’apprenti (50% de la note)
    Le travail réalisé en entreprise par l’apprenti est évalué par le maître d’apprentissage en concertation avec le tuteur école lors de la visite semestrielle.

MÉTIERS / DÉBOUCHÉS PROFESSIONNELS

  • Urbaniste généraliste dans le secteur des études pré-opérationnelles, de programmation et d’accompagnement de la maîtrise d’ouvrage. Ces métiers de l’urbanisme sont généralement proposés par les collectivités locales et les bureaux d’études d’assistance à maîtrise d’ouvrage.
  • Concepteurs d’espaces, issus des formations en écoles d’architecture et de paysage : les architectes, qualifiés HMONOP, les architectes-ingénieurs, les paysagistes.
  • Ingénieurs du génie civil et du génie de l’environnement, traitant de la conception, de la planification, de la réalisation et de l’entretien des infrastructures, des solutions logistiques (transport, par exemple), de la restauration de milieux écologiques fragiles et/ou dégradés.
  • Géomaticiens, techniciens des SIG et de la télédétection.

POURSUITES D’ÉTUDES POSSIBLES

Le diplôme obtenu étant un bac+5, la poursuite d’étude est peu probable. Néanmoins, les poursuites en doctorat ou en complément de formation (gestion par exemple) sont tout à fait envisageables.

INDICATEURS

N.C pour une ouverture en septembre 2019.
[Sur la base du taux d’insertion du Master « Urbanisme et Aménagement » – parcours Construction et Aménagement Durable :]

Taux d’insertion : 90%

Les + de l’établissement

  • Ecole d’ingénieurs en partenariat avec l’Université de Lille
  • Polytech’Lille est un établissement certifié norme ISO 9001

Cette formation vous intéresse, contactez-nous :

LIEU DE FORMATION

Coordonnées

Polytech’Lille
Avenue Paul Langevin,
59650
03 20 41 75 23

DÉCOUVRIR LE MÉTIER